La rénovation du tunnel Léopold II est à notre programme à partir de 2018. Après plus de 30 ans de service, le tunnel bruxellois le plus long et le plus complexe présente des signes de vieillissement qui nécessitent d’urgence une rénovation, notamment sur le plan de l’étanchéité, de la chaussée et des installations électromécaniques.

Garantir la sécurité

Quarante mille Bruxellois et navetteurs circulent chaque jour dans chaque sens dans « le Léopold II ». Mais les 2,5 km de ce tunnel qui fait la jonction entre la Basilique de Koekelberg et la Petite Ceinture bruxelloises ont bien souffert depuis leur construction en 1986. Une remise à neuf s’impose d’urgence afin de garantir la sécurité des usagers.

Un ouvrage qui préfigure la ville de demain

Toutes les solutions déployées prochainement dans le tunnel Léopold II font partie des technologies conçues et développées par ENGIE pour préparer la ville de demain et la rendre plus sûre, plus économe, plus connectée et plus durable.

L’apport d’ENGIE Fabricom

ENGIE Fabricom veillera à ce que toutes les applications électromécaniques du tunnel soient conformes à la réglementation actuelle. Pour une sécurité optimale des usagers et une disponibilité maximale du tunnel, nous faisons appel aux technologies les plus récentes et à différents systèmes de sauvegarde.

Parmi nos interventions :

  • Mise en place des équipements et alimentations électriques, incluant notamment la pose de plus de 800 km de câbles.
  • Modernisation et renforcement de la sécurité anti-incendie.
  • Équipement des voies de secours (caméras de sécurité, éclairage, téléphonie ainsi qu’un système de sonorisation d’urgence).
  • Pose d’un réseau de communication à fibre optique pour la transmission d’images vidéo à haute définition et la communication radio.
  • Éclairage LED permettant une réduction de la consommation électrique de plus de 60 %.
  • Éclairage d’ambiance à l’entrée et à l’intérieur du tunnel.
  • Installation de plus de 200 caméras (surveillance, flux du trafic, contrôles dans le cadre de la zone de basses émissions.
  • Installation de panneaux d’information dynamiques.

Dès que les travaux seront achevés, ENGIE Fabricom assurera l’entretien du tunnel pendant une période de 25 ans.