Pour prévenir les accidents ferroviaires, il est essentiel de disposer d’une communication optimale entre les postes de signalisation commandés par ordinateur et les conducteurs des trains. Le déploiement du système européen ETCS sur l’ensemble du réseau ferroviaire belge donne aux conducteurs de train un outil extrêmement fiable pour effectuer leur travail en sécurité.

Le système ETCS permet de renforcer la communication entre le système de signalisation et le train. Il ne gère pas seulement les « feux rouges », mais l’ensemble de la signalisation, par un échange continu d’informations entre le système et l’ordinateur de bord des trains. ETCS contrôle la vitesse du train, envoie des signaux d’avertissement au conducteur et répète la signalisation latérale sur son écran de contrôle. Le système peut également intervenir pour réguler la conduite : par exemple, si la vitesse n’est pas correcte, il opère au freinage automatiquement du train.

Une communication optimale entre signalisation et conducteur

Le système ETCS compte trois niveaux. Le niveau 1, déjà implanté aujourd’hui, permet un contrôle permanent de la vitesse des trains, l’arrêt d’urgence en cas de dépassement d’un feu rouge et la transmission de toutes les informations de signalisation via l’ordinateur de bord du train. Ce système permet même de corriger éventuelles erreurs du conducteur en adaptant automatiquement la vitesse du train à l’approche d’un feu rouge. La Belgique est l’un des premiers pays européens à avoir installé ce système.

Après l’achèvement de l’implantation des balises TBL1+, la phase de mise en place globale de l’ETCS commencera. Elle devrait s’achever en 2022. D’ici 2025, ETCS deviendra le standard technique pour tous les opérateurs utilisant le réseau belge.

Au cours d’une phase ultérieure, on pourra passer alors passer à une version homogène de l’ETCS niveau 2, sans doute en 2030, afin d’améliorer encore la communication entre le système de signalisation et les trains.

L’apport d’ENGIE Fabricom

Pour cette mission, nous travaillons au sein d’une société momentanée créée avec Siemens.

Les équipes d’ENGIE Fabricom s’y occupent des missions suivantes :

  • installation de tout le matériel et l’équipement situé sur les voies
  • remplacement des 360 anciennes cabines de signalisation électromécaniques par une trentaine de nouvelles cabines informatiques, plus fiables et plus sûres
  • câblages liés au système ETCS
  • toute la signalisation latérale et les feux de signalisation.