Toute comme à Kain dans un premier temps, le barrage et l’écluse d’Hérinnes vont être entièrement modernisés afin d’assurer un niveau suffisant à l’Escaut pour le trafic fluvial actuel et futur. Les travaux s’inscrivent dans le projet européen Seine-Escaut-Est, destiné à permettre le trafic de péniches de fort tonnage sur le réseau fluvial d’Europe du Nord.

Une centrale hydroélectrique pour une production d’énergie autonome

L’ancien complexe de Kain, construit dans les années 1920, ne répondait plus aux exigences d’aujourd’hui. Un nouveau chenal a été creusé pour la construction du barrage moderne, ayant une chute de 1,65 mètre et doté de deux biefs de 12 mètres de large. À l’emplacement de l’ancien ouvrage d’art, on a construit une centrale hydroélectrique pouvant produire plus de 1 000 MWh/an. Dans le même temps, l’écluse a été entièrement rénovée. Le projet à Hérinnes est pratiquement identique à celui de Kain.

L’apport d’ENGIE Fabricom

ENGIE Fabricom fournit et installe les équipements électriques et électromécaniques tant pour le nouveau barrage que pour la modernisation de l’écluse existante qui est adjacente au barrage. ENGIE Fabricom s’est ainsi chargé de quasi toutes les techniques rencontrées sur les ouvrages d’art pour voies navigables :

  • une centrale hydroélectrique (3 vis d’Archimède)
  • des équipements mécaniques et oléohydrauliques plus spécifiquement pour le barrage
  • des courants forts ( MT + BT ) et faibles
  • des automatismes et de la supervision

Les travaux comprennent essentiellement la fourniture et le montage du ou des :

  • équipements de manœuvre des 2 vannes du nouveau barrage (vérins et leurs articulations, tuyauteries, groupes oléohydrauliques) ;
  • paliers d’articulation des vannes (fourniture uniquement) ;
  • trois vis hydrodynamiques pour la centrale hydroélectrique, avec leurs vannes de commande ;
  • pont roulant dans le bâtiment de la centrale hydroélectrique ;
  • poste de transformation (cellules d’arrivées et transformateur) ;
  • groupe électrogène de secours ;
  • tableaux généraux basse tension ;
  • installation électrique du bâtiment de commande ;
  • câblage électrique de l’ensemble du site ;
  • éclairage extérieur ;
  • système de contrôle commande (capteurs, automates, pupitre de commande) pour l’ensemble de l’écluse, du barrage et de la centrale hydroélectrique ;
  • caméras supplémentaires ;
  • système d’interphonie, de mariphonie et de signalisation fluviale ;
  • liaison par fibre optique avec le barrage-écluse de Hérinnes.

À Hérinnes, nous installons également une nouvelle ligne à haute tension d’une longueur de 2,5 km, allant jusqu’au pont sur l’Escaut à Warcoing.