L’usinage à cinq axes est la voie de l’avenir. Bien qu’ENGIE Fabricom Maintenance à Zwijndrecht ait déjà le savoir-faire pour fabriquer des pièces de machine de haute qualité, elle a voulu aller plus loin sur la voie qui a été engagée et a opté pour l’acquisition du centre d’usinage Variaxis I-600 de Yamazaki Mazak en collaboration avec le système d’automatisation MPP. Une première pour la Belgique qui offre une capacité et une précision supplémentaires et beaucoup de nouvelles possibilités.

Nos équipes de Maintenance à Zwijndrecht réunissent, à travers le principe de guichet unique, la conception, la réparation et la construction de machines et de pièces de machine.

Geert Verberckmoes, Senior Project Manager, explique comment nous faisons la différence au quotidien : « Les temps d’arrêt de production sont le plus grand cauchemar d’un dirigeant d’entreprise. L’usinage de pièces mécaniques s’est développé à partir de la récupération de certains composants. La réparation de pièces doit se faire rapidement et qualitativement, afin de ne pas impacter davantage la production interrompue. De ce point de vue et avec notre expertise et notre capacité, nous fabriquons également des pièces pour des tiers. Nous sommes devenus un vrai usineur qui a l’ambition d’être techniquement au top du marché. »

Capacité supplémentaire

Le VTC-800/20 SR avec quatrième et cinquième axe de Yamazaki Mazak, a permis à ENGIE Fabricom d’introduire, il y a quelques années, l’usinage à 5 axes. « L’usinage à 5 axes offre un gain de temps important. Il nous a donné tellement de possibilités que la table d’usinage a été trop sollicitée.

Nous avons donc fait l’analyse des produits qui avaient un avantage à requérir l’usage d’une fraiseuse 5 axes, nous permettant de prendre des décisions liées à de nouveaux investissements. Notre ambition d’être en mesure d’exécuter un shift supplémentaire sans opérateur de nuit et de créer encore plus de capacité, a joué un rôle important à cet égard. »

Fiabilité du processus et précision

En définitive, notre choix s’est porté sur le Variaxis i-600 de Yamazaki Mazak, en combinaison avec le système de stockage multi-palettes Multi Pallet Pool (MPP). « Outre le fait que nos opérateurs connaissaient bien le système d’exploitation Smooth et que les programmes existants pouvaient facilement être convertis, la fiabilité des processus et la grande précision de la machine ont surtout été décisifs.

Afin d’exploiter au maximum le potentiel de l’usinage à 5 axes simultanés, nous avons également investi dans un nouveau package CAD/CAM qui est intégré directement dans le postprocesseur de la machine. De cette façon, nous pouvons produire différents composants en série. Grâce au système Multi Pallet Pool, nous pouvons désormais planifier le travail pendant la journée et terminer le travail de la série sans opérateur la nuit. Soudainement, huit heures se sont ajoutées à une journée. »

Depuis qu’ENGIE Fabricom a commencé à utiliser la nouvelle fraiseuse en janvier 2019, nous avons augmenté et fluidifié la capacité d’usinage. Intéressé ? Contactez-nous ici.