A l’occasion de la Journée mondiale de l’eau, plongeon dans l’expertise d’ENGIE Fabricom en matière de traitement des eaux.  

La Journée mondiale de l’eau est une bonne occasion de prendre conscience à quel point elle est précieuse. Qu’il s’agisse de la boire, d’y faire un petit plongeon ou d’observer les poissons nager dans nos rivières : les normes sont chaque jour plus strictes en la matière. Voilà trois domaines pour lesquels les autorités publiques recourent depuis des décennies à l’expertise d’ENGIE Fabricom en matière de traitement des eaux.

Et au milieu coule une rivière

“Depuis le début des années ’90, nous avons construit environ 70 stations de traitement des eaux usées, explique Rudy Huybrechts, Responsable de la Section Traitement des Eaux de la division Infra.  Souvent en combinaison avec la construction de nouvelles stations de pompage ou de récupération d’eaux de pluie. Ici aussi l’efficacité énergétique est toujours un point d’attention constant. Le travail sur ces stations a contribué à l’assainissement des eaux de surface et à l’accroissement de la biodiversité au cours des 20 dernières années. Alors que beaucoup de nos rivières étaient pratiquement devenues des égouts dans les années ’80, les berges sont redevenues attrayantes pour l’habitat et les loisirs et la nature a retrouvé sa place dans l’eau ».

L’eau potable de demain

« Les changements climatiques poussent la disponibilité de l’eau potable à l’agenda mondial, alors que les normes de qualité deviennent chaque jour plus strictes. Les entreprises d’eau potable font de plus en plus appel à nous pour le traitement UV, grâce auquel les bactéries les plus nocives sont éliminées. La durabilité est aussi un élément important, qui a accru fortement la demande d’installations d’adoucisseurs d’eau. Grâce à elles, l’eau contient moins de calcaire et l’espérance de vie de nos appareils ménagers est prolongée. »

« LE véritable défi pour les prochaines décennies à venir consistera toutefois à purifier directement les eaux usées en eau potable, continue Rudy. A la suite de quoi les stations d’épuration telles que nous les connaissons actuellement seront potentiellement amenées à disparaitre. L’eau purifiée ne se retrouvera plus dans les rivières, mais directement dans les canalisations d’eau potable. Pas évident quand on sait que de plus en plus de restes de médicaments et autres substances chimiques se retrouvent dans nos eaux usées…. Cela signifie que nous recherchons actuellement de nouvelles méthodes de traitement encore plus efficaces. Dans ce contexte, je m’attends aussi à ce que la désalination de l’eau de mer soit bientôt à l’ordre du jour. »

De l’eau pour se détendre

L’eau est une nécessité, mais aussi une source de détente importante. C’est pourquoi ces dernières années, nous avons également été de plus en plus actifs dans le traitement de l’eau des piscines.

Cet or bleu est devenu d’autant plus précieux à nos yeux depuis la sécheresse persistante de l’été dernier. La récupération des eaux usées, des eaux de pluie et la distribution de l’eau resteront encore cruciales pour ENGIE Fabricom pour les prochaines décennies.

Réalisations récentes :

  • Centre de production d’eau Vlakenhof (Maaseik): équipement électromécanique d’une installation d’adoucissement et de traitement de l’eau. Un projet réalisé en collaboration avec notre partenaire Deckx. Ce nouveau centre de production d’eau ‘De Watergroep’ fournit de l’eau à plus de 17.000 familles.
  • TODI (Beringen) : en collaboration avec son partenaire KWB, ENGIE Fabricom a fourni les installations de traitement de l’eau du premier centre de plongée indoor en Europe, où les visiteurs peuvent plonger au milieu des poissons tropicaux d’eau douce.
  • RWZI Grobbendonk pour Aquafin: travaux de rénovation (de génie civil et d’équipements électromécaniques) de la station de traitement de l’eau de Grobbendonk, pour la purification de l’eau de 6.500 habitants.
  • Station de pompage à Jemeppe sur Meuse : la société des eaux AIDE a fait appel à notre savoir-faire pour l’équipement et le démarrage de la station de pompage à Jemeppe. Dans le cadre du développement des systèmes de traitement des eaux du bassin de Liège-Sclessin, ENGIE Fabricom était responsable des équipements électriques et électromécaniques.