ENGIE Fabricom investit fortement dans son site d’Hoboken : 48 recrutements, de nouveaux services éoliens offshore et un tout nouveau bâtiment administratif

Communiqué de presse

ENGIE Fabricom, filiale du Groupe ENGIE, investit fortement dans son site d’Hoboken. Des sous-stations pour parcs éoliens offshore y sont fabriquées et montées. Un tout nouveau bâtiment administratif est en construction et le site recrute 48 nouveaux collaborateurs. ENGIE Fabricom proposera dorénavant de nouveaux services d’entretien et de monitoring de parcs éoliens offshore. Toutes les connaissances en matière d’éolien offshore sont maintenant centralisées dans un centre d’expertise à Hoboken. Au travers de ces investissements, ENGIE Fabricom confirme sa position de leader européen en matière de constructions modulaires et de services pour l’industrie offshore.

ENGIE Fabricom offre depuis son site d’Hoboken des solutions et services intégrés en matière d’ingénierie, d’achat, de construction, d’installation et de mise en service d’assemblages modulaires à grande échelle, principalement des sous-stations de parcs éoliens offshore. ENGIE Fabricom construit actuellement deux sous-stations pour le parc Seamade qui sera le plus grand parc au large de la côte belge avec 487 MW de capacité installée.

Une sous-station est le maillon central d’un parc éolien offshore. Le courant produit par les éoliennes  est envoyé vers la sous-station où il est transformé en courant de 220 kV pour ensuite être transporté par câbles vers la côte. ENGIE Fabricom a construit de nombreuses sous-stations ces dernières années, notamment pour les parcs Norther, Merkur et Hohe See.

Dans un contexte de forte croissance des activités offshore, ENGIE Fabricom investit aujourd’hui 5 millions d’euros à Hoboken. Depuis 2012, 12 millions d’euros ont déjà été investis, entre autres pour l’agrandissement du hall d’assemblage, la construction d’un nouveau entrepôt et l’extension du site. Un nouveau bâtiment administratif est actuellement en construction et devrait être opérationnel d’ici l’été 2020. D’une superficie de 3.300 m², il abritera la centaine de collaborateurs déjà actifs sur le site, et les 48 nouveaux que l’entreprise souhaite recruter. Il s’agit principalement de profils techniques, d’ingénieurs et de chefs de projets, jeunes diplômés mais également des profiles plus expérimentés. Toutes les informations concernant les profils recherchés se trouvent sur le site web d’ENGIE Fabricom.

De nouveaux services offshore ont été développés. En plus des activités EPCIC (“engineering-procurement-construction-installation-commissioning”), ENGIE Fabricom offre dès à présent des services complets d’entretien de parcs éoliens offshore ainsi que leur monitoring à distance. Ce monitoring sera réalisé depuis le nouveau centre d’expertise érigé à Hoboken qui rassemble toutes les connaissances et l’expérience accumulées ces 30 dernières années au sein du Groupe ENGIE dans le domaine de l’éolien offshore. Les sous-stations et les éoliennes pourront être suivies à distance et de façon autonome grâce à l’expertise combinée de plusieurs entités du Groupe : le centre de recherche ENGIE Laborelec, Tractebel ENGIE, le spécialiste en ingénierie ainsi que European Maintenance Support, l’entité en charge de la maintenance. Le nouveau centre d’expertise suivra également de près les nouvelles techniques et technologies.

Mark Dirckx, CEO ENGIE Fabricom: “L’énergie éolienne en mer a un rôle important à jouer pour répondre aux enjeux énergétiques et climatiques et va certainement encore fortement évoluer d’ici 2030.  Au travers de ce nouvel investissement à Hoboken, de la campagne de recrutement en cours et de l’extension de ses services, ENGIE Fabricom confirme ses ambitions en matière d’éolien offshore. Le site d’Hoboken et les services à l’éolien offshore participent à l’ambition du Groupe d’offrir à ses clients la transition zéro-carbone « as a service ». C’est-à-dire en gérant, pour eux, la complexité de la transition et en développant des solutions intégrées leur offrant satisfaction et simplicité. »