Faciliter l’accès au nord d’Anvers par des lignes de tram supplémentaires, c’est ce à quoi travaillent ENGIE Fabricom et BAM depuis plus de quatre ans. Le week-end des 7 et 8 décembre, ces lignes de tram seront officiellement mises en service. Ce projet majeur de mobilité et d’urbanisation s’inscrit pleinement dans la stratégie d’ENGIE Fabricom de contribuer à la transition vers des solutions de mobilité durable.

ENGIE Fabricom a débuté cet énorme chantier en 2016. Outre la construction de nouvelles lignes de tram et de nouvelles routes, ils ont également rendu les Noorderleien et d’autres axes de circulation plus sûrs pour la circulation. En tant qu’entrepreneur au sein du consortium Tram Contractors NV, ENGIE Fabricom était responsable, entre autres, des techniques suivantes dans ce projet :

  • Les travaux électromécaniques pour tous les aiguillages de tram
  • La mise en place d’un réseau de fibre optique pour la communication et le contrôle
  • La rénovation de l’éclairage public et des feux de signalisation pour l’ensemble du projet
  • La construction des caténaires pour les nouvelles lignes de tram. Nous avons installé 610 poteaux caténaires et 40 km de câbles caténaires.
  • L’installation de 5 stations de traction pour convertir l’énergie entre le réseau haute tension et le réseau de tram.
  • Tous les travaux électromécaniques au niveau du tunnel du prémétro Livan (éclairage, signalisation, etc.).
  • Le renouvellement de toutes les installations électromécaniques de la station prémétro Opéra
  • Les travaux hydrauliques et électromécaniques pour la rénovation du London Bridge
  • Toutes les installations techniques dans le nouveau parking souterrain et dans le tunnel sous l’Operaplein/Rooseveltplein (systèmes de contrôle du trafic, éclairage, systèmes d’extinction et de détection incendie, etc.).

ENGIE a, entre autres, pris en charge le nouvel Operaplein, la gare, le parking souterrain et le tunnel :

  • Plus de 3 500 appareils d’éclairage souterrains
  • 670 détecteurs d’incendie
  • 73 caméras
  • 170 haut-parleurs
  • 40 téléphones
  • 150 points de données
  • 280 km de câbles (câbles de données et d’énergie)
  • 55 tableaux électriques

Plus d’informations sur le projet