L’association momentanée Kieldrechtbruggen, réunissant ENGIE Fabricom, l’entreprise de constructions métalliques Aelterman et le spécialiste en constructions hydrauliques Hye, s’est vu attribuer en 2017 par la S.A. Deurganckdoksluis, représentée par le Département Accès Maritime (AMT – Afdeling Maritieme Toegang) du Gouvernement flamand, le marché de la construction et de l’installation de deux nouveaux ponts supplémentaires enjambant l’écluse de Kieldrecht. Nos collègues du département Water & Automation North sont responsables du volet électromécanique des travaux.

Une plus grande fluidité du trafic routier

L’écluse de Kieldrecht, inaugurée en 2016, est le plus grand ouvrage du monde en son genre. Pour optimiser le trafic routier dans le port d’Anvers, il a été décidé de doubler les deux ponts existants par deux ponts supplémentaires, aux dimensions impressionnantes : 97 mètres de long, 15 mètres de haut et 12 mètres de large. 

Le rôle d’ENGIE Fabricom

D’une part, ENGIE Fabricom se charge, sur le site de la société Aelterman, de l’installation de la partie électromécanique de ces mastodontes. C’est ainsi que les câbles et l’éclairage, par exemple, sont montés à l’avance, de sorte que les ponts puissent être transportés prêts à être mis en place.

À l’écluse de Kieldrecht aussi, ENGIE Fabricom assure tous les préparatifs électriques et mécaniques afin que les éléments préfabriqués, une fois livrés, puissent être connectés immédiatement.

Dans ce genre de réalisations, ENGIE Fabricom n’en est pas à son coup d’essai. En 2017 déjà, nos collègues ont installé un pont à bascule similaire sur l’A11 entre Bruges et Knokke.

Chiffres clés

Le mouvement des ponts est assurés par :

  • 3 groupes de pompes hydrauliques d’une puissance de 200 kW chacun
  • 2 vérins hydrauliques d’un diamètre extérieur de 0,9 mètre, d’une longueur de 15 mètres en position déployée (pont levé) et pesant 43 tonnes